« Fabienne Conrad donne une Olympia d’une audace scénique incroyable et aux coloratures bourdonnantes : un exploit de comédienne encore redoublé musicalement. En effet, la très belle Française assume toutes les amantes d’Hoffmann. Dans l’acte d’Antonia redevenu plus intimiste, elle dote le personnage malade des poumons de pianissimi suspendus et néanmoins consistants. » - Concerti

« La justesse de l’incarnation, tant musicale que scénique, est bluffante, au point qu’on ne la reconnaît pas d’un personnage à l’autre (...) acclamée à juste titre aux saluts » - Opéra Magazine

 

Fermer le menu
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench