Biographie

img-bio

GB

C’est en débutant en 2012 dans le rôle de Violetta de La Traviata à l’Opéra de Rouen que la jeune soprano est révélée au public français et remarquée par la presse musicale : « une chanteuse exceptionnelle doublée d’une formidable interprète », « des pianissimi qui rappellent Montserrat Caballé » (voir page Presse).

Très appréciée pour « sa présence scénique énorme, son apparence gracieuse et sa voix rayonnante », elle est rapidement engagée pour des rôles de premier plan : la Comtesse (les Noces de Figaro), Juliette (Roméo et Juliette), Mimi (La Bohème), Marguerite (Faust), Micaëla (Carmen), Donna Anna (Don Giovanni) et le Requiem de Verdi qu’elle interprète à de nombreuses reprises.

Son sens de la scène, sa musicalité et sa solidité technique font de Fabienne Conrad une artiste à qui l’on confie des rôles particulièrement exigeants. Elle ouvre ainsi la saison 2014-2015 avec la performance des quatre rôles de soprano dans les Contes d’Hoffmann : Olympia, Antonia, Giulietta et Stella, quadruple rôle qui lui ouvre les portes des scènes allemandes.

L’année suivante, outre la reprise des rôles de Violetta de La Traviata et de Mimi dans La Bohème, on lui offre de nombreuses prises de rôles : les rôles-titres dans Mireille de Gounod, Madama Butterfly, Manon de Massenet ou encore Eliza dans My Fair Lady …

On l’entendra prochainement à l’Opéra de Leipzig en Princesse Marie de Gonzague du Cinq Mars de Gounod, première recréation scénique de cette oeuvre soutenue par le Palazzetto Bru Zane.

Elle chantera à nouveau le Requiem de Verdi, Violetta dans La Traviata, Mimi dans La Bohème et les quatre sopranos des Contes d’Hoffmann, puis sera l’invitée d’Alain Duault pour partager une série de récitals aux côtés de Béatrice Uria-Monzon, en partenariat avec Radio Classique.

Fabienne se produit ainsi à l’Opéra National de Lituanie, à l’Opéra de Leipzig, au Teatro Real, à l’Opéra de Massy, de Rouen, de Saint-Etienne, de Reims, de Metz, Salle Pleyel à Paris, dans le cadre de différents festivals tels que les Flâneries musicales de Reims avec l’Orchestre National de Lorraine, en récital de mélodies françaises avec l’Ensemble de la Camerata de Bourgogne (Fauré, Massenet, Gounod, Hahn, Duparc, Bachelet, Poulenc) etc…

Elle remporte un vif succès en Russie (tournées de concerts avec orchestre), où elle est sollicitée régulièrement pour interpréter les grands airs italiens et français du répertoire romantique. Choisie en 2014 pour chanter en Belgique lors des cérémonies internationales de commémoration de la guerre 1914-1918 en présence de chefs d’Etats du monde entier, elle est également invitée pour les Galas de l’Orchestre de la Garde républicaine.

Diplômée de Sciences Politiques et Premier Prix de Formation Musicale et de Piano, Fabienne Conrad a remporté le concours des jeunes interprètes féminines de Madrid et chanté son tout premier rôle au Teatro Real sous la direction de Jesus Lopez Cobos dans le Dialogue des Carmélites de Poulenc.

Elle a chanté sous la direction de chefs tels que Myung Wyung Chung, Jesus Lopez Cobos, Eliahu Inbal, Jonas Alber, Ryusuke Nyumajiri, Luciano Acocella, Cyril Diederich, Alexandr Skluskyi, Didier Benetti, Yannis Pouspourikas, François Boulanger, avec l’Ensemble Musicaeterna de Theodor Currentzis etc… et a travaillé avec des metteurs en scène tels que Robert Carsen, Vincent Boussard, Frédéric Roels, Paul-Emile Fourny, Florian Lutz, Claire Servais, François de Carpentries…

Intéressée par liens entre opéra et cinéma, elle a tourné un clip d’opéra « Piangero » sur l’air éponyme de Haendel (production Parfum de films).

Elle a enfin déjà interprété un très vaste répertoire d’oratorio (Requiem de Mozart, de Brahms, de Verdi, de Dvorak, Stabat Mater de Rossini, de Pergolèse, Salve Regina de Pergolèse et de Leo, Messe en ut m de Mozart, airs sacrés français de Massenet, Gounod, Franck… etc : voir liste complète en page Répertoire).